Plan de notre visite de Jérusalem :


Jérusalem – le Chemin de Croix

Le vendredi 30 juillet 2010 après-midi, nous nous sommes retrouvés devant le couvent de l’Ecce Homo : Ecce Homo est une expression latine signifiant « voici l’Homme », utilisée par Ponce Pilate dans l’Évangile de Jean lorsqu’il présente Jésus à la foule, battu et couronné d’épines.

C’est le lieu où débute le Chemin de Croix que Jésus a accompli avant sa crucifixion.


Les stations du Chemin de Croix sont formées de quatorze points dans la Vieille Ville, répartis entre l’église de la Flagellation et  l’église du Saint Sépulcre. Chaque Station comporte une image, une sculpture ou une gravure dans les murs de la Vieille Ville,  commémorant les événements qui se sont déroulés le long de la route menant Jésus vers sa crucifixion :

  • Station 1 : Jésus est condamné à mort
    C’est dans l’église de la Flagellation que Jésus, selon la tradition, fut interrogé par Ponce Pilate. Il y fut fouetté, puis condamné à mort. Cette modeste chapelle a été construite sur l’emplacement d’un oratoire datant du temps des croisés. A l’intérieur, on peut voir des vitraux représentant la flagellation du Christ, Pilate se lavant les mains et la libération de Barabbas. Au-dessus de l’autel, se trouve une grande couronne d’épines dorée.
  • Station 2 : Jésus est chargé de sa croix
    Dans l’église franciscaine de la Condamnation, juste à côté de la chapelle de la Flagellation, Jésus est chargé de la croix. L’arche de l’Ecce Homo, sous laquelle on passe en continuant Via Dolorosa, tire son nom latin des mots que Pilate prononça en présentant Jésus à la foule :  » Voici l’homme « . Cette arche n’existait pas à l’époque de Jésus.
  • Station 3 : Jésus tombe pour la première fois
    La Via Dolorosa tourne à gauche pour suivre le cours d’Al-Wad Road, le temps de deux stations. Au croisement, une petite chapelle, bâtie dans la seconde moitié du XIXe siècle par des soldats catholiques appartenant à la Cavalerie polonaise, marque l’endroit où Jésus tomba pour la première fois.
  • Station 4 : Jésus rencontre sa Mère
    Toujours dans Al-Wad Road, à côté de l’église arménienne, Jésus rencontre sa mère Marie.
  • Station 5 : Simon aide Jésus à porter sa croix
  • Station 6 : Véronique essuie le visage de Jésus
    A l’intérieur de la petite église arménienne se trouve le tombeau de la sainte. Quant au voile de soie qu’elle utilisa pour essuyer le visage du Christ, et sur lequel ses traits restèrent imprimés, il est conservé depuis l’an 707 dans la basilique Saint-Pierre de Rome.
  • Station 7 : Jésus tombe pour la seconde fois
    Ici, le chemin de Croix croise le bruyant souk Khan es-Zeit (autrefois se croisaient le cardo maximus et l’un des decumani de l’Aelia Capitolina d’Hadrien). Juste après, Jésus tombe pour la deuxième fois.

    Ici la septième station du Chemin de Croix
  • Station 8 : Jésus console les filles de Jérusalem
    Une petite croix gravée sur le mur du couvent des Johannites rappelle l’épisode où Jésus console les femmes de Jérusalem.  » Ne pleurez pas sur moi, filles de Jérusalem, mais sur vous et sur vos enfants. « 
  • Station 9 : Jésus tombe pour la troisième fois
    A l’église copte qui donne sur le souk Khan es-Zeit, Jésus tombe pour la troisième fois.

L’église du Saint-Sépulcre abrite les cinq dernières stations du chemin de croix, puisqu’il renferme le Calvaire et le tombeau de Jésus.

l’église du Saint Sépulcre
  • Station 10 : Jésus est dépouillé de ses vêtements
    A l’entrée de la chapelle franciscaine de l’étage supérieur du Saint-Sépulcre (immédiatement à votre droite après l’entrée), sur le site présumé du Calvaire, ou Golgotha, Jésus est dépouillé de ses vêtements.
  • Station 11 : Jésus est attaché à la croix
    Dans la nef latine, restaurée en 1937 par A. Barluzzi, de la chapelle franciscaine, Jésus est crucifié.
  • Station 12 : Jésus meurt sur la croix
    Dans la chapelle grecque orthodoxe, un disque d’argent placé sous l’autel, marque l’endroit où la croix aurait été plantée.
  • Station 13 : Jésus est descendu de la croix
    Juste à côté, le corps de Jésus est remis à sa mère. L’autel latin de cette treizième station est orné d’un buste en bois (XVIe) représentant la Vierge des Douleurs et offert par le Portugal en 1778.

    Ici la treizième station : lieu où Jésus aurait été étendu par terre après avoir été descendu de la croix. Selon la tradition chrétienne, le corps de Jésus fut lavé sur la Pierre de l’Onction et enveloppée dans le Saint-Suaire par Joseph d’Arimathie et Nicodème avant la Mise au tombeau.

  • Station 14 : Jésus est mis dans le sépulcre
    Le corps de Jésus est déposé dans le tombeau, dans le Saint-Sépulcre proprement dit : au rez-de-chaussée, au centre de la rotonde appelée Anastasis (Résurrection).

    la rotonde appelée aussi Anastasis

    le tombeau du Christ à l’intérieur de la Rotonde

Traditionnellement les Chemins de croix comptent 14 stations, aujourd’hui, on ajoute parfois une 15ème station (Station 15 : avec Marie, dans l’espérance de la résurrection) celle du tombeau vide qui relie ainsi, en finale, toutes les stations à la résurrection.

Des milliers de pèlerins chrétiens viennent de partout dans le monde pour marcher sur le Chemin de la Croix et visiter chaque Station.


Tout au long de notre Chemin de Croix, nous découvrions : le Lithostrôtos (lieu commémorant le couronnement d’épines et les railleries de Jésus de la part des soldats romains), la Chapelle de la Flagellation, la Via Dolorosa (littéralement la « Voie douloureuse», une ruelle de la vieille ville de Jérusalem).


L’église du Saint Sépulcre est l’un des sites les plus vénérés du christianisme. Le site a été identifié comme celui du Golgotha (ou Calvaire), la colline mentionnée dans le Nouveau Testament comme lieu de la crucifixion. A l’intérieur se trouvent des chapelles et des pièces avec des objets associés au Christ, dont la Pierre de l’Onction, où son corps a été préparé avant d’être inhumé.

Au temps de Jésus, la colline du Golgotha était à l’extérieur des murs de Jérusalem.

C’est Sainte-Hélène qui découvrit la croix  de Jésus. Vers l’an 600, la croix du Christ fut reprise par les perses. Depuis, personne ne sait où elle se trouve. Depuis l’époque des croisés jusqu’à aujourd’hui, ce sont les arabes qui possèdent les clef du Saint Sépulcre.


Retour au début
Découverte de la Terre Sainte : présentation générale du voyage


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.