Plan de notre voyage en Terre Sainte :


Nazareth

Au petit matin du mardi 27 juillet 2010, nous nous sommes rassemblés dans la basilique de l’Annonciation pour célébrer notre troisième messe eucharistique.

A l’intérieur de la basilique se trouve, au niveau inférieur, la grotte de l’Annonciation. L’archange Gabriel y annonça à Marie qu’elle enfanterait le fils de Dieu, Jésus (qui signifie Dieu sauve en hébreu), qu’elle appellerait Emmanuel (qui signifie Dieu avec nous).

la Chapelle de l’Ange et la grotte de l’Annonciation

vue panoramique du niveau supérieur de la Basilique de l’Annonciation (source : www.nazareth360.com)
vue panoramique du niveau inférieur de la Basilique de l’Annonciation (source : www.nazareth360.com)

Lorsque la Custodie franciscaine de Terre Sainte s’établit définitivement à Nazareth en 1620, les moines franciscains sont autorisés à bâtir un monastère et une église à proximité de la grotte de l’Annonciation. En 1730, l’ordre des Franciscains obtint du sultan ottoman une autorisation de reconstruire une église plus grande.

Aujourd’hui les franciscains sont restés propriétaires de la plupart des terrains des lieux saints de Nazareth. Leur administration de ces lieux est symbolisée par la croix de Jérusalem portée par deux bras (le premier bras représente celui de Jésus, le second celui de Saint François d’Assise).

Notre guide nous a expliqué qu’en Israël, chaque lieu saint porte la croix de Jérusalem : la grande croix au milieu symbolise la croix du Christ.

la croix de Jérusalem

Les quatre petits qui l’entourent représentent les quatre évangélistes (Mathieu, Marc, Luc et Saint Jean), ainsi que les quatre points cardinaux (Nord, Est, Sud, Ouest) où ils partirent pour évangéliser le reste du monde. Chacune des croix est fermée à ses extrémités pour rappeler qu’avec Jésus, tout est accompli et qu’il n’y aura plus de prophéties.


D’après la vision du prophète Ézéchiel (Ez 1, 1-14), chacun des quatre évangélistes est caractérisé par le tétramorphe (ou les quatre vivants) : « quatre êtres vivants entourent le trône de Dieu. Le premier animal ressemble à un lion, le second à un jeune taureau, le troisième à une face humaine et le quatrième est un aigle en plein vol ».

  • Saint Mathieu est figuré par l’homme ailé (ou un ange), car il débute son évangile par la généalogie de Jésus-Christ (Mt 1, 1-17) : Mathieu symbolise l’humanité.
  • Saint Luc évoqué par le bœuf ou le veau, pour l’allusion que son évangile fait au sacrifice offert par Zacharie (Luc 1, 25). Le bœuf ou le veau sont les animaux sacrificiels par excellence. Luc symbolise le sacrifice.
  • Saint Marc est désigné par le lion, car dès les premières lignes de son récit, il nous parle de la voix de Jean-Baptiste qui crie, qui surgit dans le désert (Mc 1, 4). Ces cris peuvent faire penser aux rugissements d’un lion. Marc symbolise la force et la puissance.
  • Saint Jean, est représenté par l’aigle, car son évangile commence par le mystère céleste. Dès le début, son texte nous parle du Verbe et de la parole de lumière (Jn 1, 1-5). L’aigle est le seul animal à pouvoir regarder la lumière du soleil en face. Il parcourt des kilomètres dans les airs. Jean a parcouru des kilomètres sur terre pour évangéliser. Jean symbolise l’universalisme.

Sur les édifices, les fresques, les mosaïques, ils sont représentés avec des ailes car ils s’apparentent à des anges.
Le tétramorphe rappelle également les grandes étapes de la vie de Jésus Christ : son Incarnation (Mathieu – l’Homme), son Sacrifice fait pour nous sauver (Luc – le bœuf ou le veau), sa Résurrection (Marc – le Lion) et son Ascension au ciel (Jean – l’Aigle).


Nous avons poursuivi notre visite à la Basilique de l’Annonciation. Nous avons évoqué les 180 km parcourus par Marie, de Nazareth aux montages de Judée, lorsqu’elle partit aider  sa cousine Elizabeth, qui attendait, malgré son âge avancé, un enfant. Elle-même attendait le fils de Dieu, comme l’ange Gabriel le lui avait annoncé.

Nous avons contemplé les vestiges de la maison de Marie et Joseph, situés sous la basilique. Nous avons visité l’église Saint Joseph, l’ancienne synagogue de Nazareth qui aujourd’hui se trouve en plein milieu du souk, et l’église orthodoxe Saint Gabriel à l’intérieur de laquelle coule la fontaine de la Vierge.

Photos prises pendant la visite de Nazareth :


Retour au début


Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.