Source : http://www.cote.azur.fr/ville_tourrettes-sur-loup_1038.htm


Galerie d’images

Tourrettes-sur-Loup et Gourdon


Tourrettes-sur-Loup

Du haut de son éperon rocheux, le village perché de Tourrettes-sur-Loup bénéficie d’une vue imprenable sur la Côte d’azur. Les maisons posées en remparts s’articulent autour de la citée fortifiée depuis le XIXème siècle.
Ce village recèle une richesse historique et architecturale et reste le lieu de rencontre d’artistes et d’artisans qui donnent vie à ce village qui mérite le détour, notamment lorsque Tourrettes-sur-Loup se parfume aux Violettes.

Histoire

Son nom « Turres Altae » désigne un « point d’observation » et donnera plus tard « Tourrettes ». Le recensement de dix-sept sites préhistoriques et protohistoriques révèle que la naissance de Tourrettes-sur-Loup remonte à la Préhistoire. Le site occupé par une tribu celto-ligure, puis par les Romains de 262 avant J.-C, et ce jusqu’en 476. S’en suit un demi-millénaire d’invasion lors duquel les barbares Wisgoths, Huns, Francs, Lombards prennent d’assaut le village. En 972, les Sarasins profitent de ce plateau tombant à pic, propice à la défense, pour édifier une forteresse.

Lors du rattachement de Nice à la Savoie en 1388, le village, alors propriété des Grimaldi qui se sont ralliés à la Savoie, est confisqué par le comte de Provence Louis II d’Anjou et attribué à Guichard Villeneuve. La famille conserve ce fief jusqu’en 1789. Ils font construire en 1437 l’actuel château en y englobant le vieux beffroi du XIIème siècle.

Sous l’Ancien Régime, le village, appelé Tourrettes-lès-Vence, détient une certaine importance puisqu’il est doté d’un hôpital Durant la Révolution française, la municipalité installe l’hôtel de ville dans l’ancien château. Lors de la création des départements en janvier 1790, le village est annexé au Var et devient le chef-lieu d’un canton dont dépendent : Courmes, La Gaude, Saint-Jeannet et Vence.

Après le rattachement du Comté de Nice à la France par le traité du 24 mars 1860, Tourrettes est réunie, avec l’ensemble de l’arrondissement de Grasse, au nouveau département des Alpes-Maritimes par la loi du 23 juin 1860. Pour éviter toute confusion avec Tourrettes-Levens, village de l’arrière-pays niçois, Tourrettes-lès-Vence devient Tourrettes-sur-Loup en référence à la rivière bordant la commune.


Gourdon

Accroché au sommet d’une falaise vertigineuse à 760 m d’altitude, Gourdon est un balcon ouvert sur les gorges du Loup et la Mediterranée. Massées derrière un imposant château entouré de jardins dessinés par Le Nôtre, les maisons anciennes ont été bien conservées et restaurées dans ce village vivant animé par les artisans.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.